Les Blanchette

Adrien (1925- ) Gaby (1928-1996) Paul (1914-1997) Valmont (1922-2000) Blanchette.

Intronisés au Panthéon le 13 Novembre 2008.

Après un premier emploi de télégraphiste, Adrien Blanchette travailla durant la Deuxième Guerre mondiale comme opérateur radio à la division civile du Ferry Command à Dorval (RAFTC). De 1946 à 1948, il servit dans l’Aviation royale canadienne, apprenant le métier de mécanicien d’aéronef (air engineer en anglais). Son jeune frère Gaby était à l’emploi des Ailes du Nord à Sept-Îles. Il obtint sa licence d’entretien d’aéronef en 1948. L’aîné Paul avait travaillé durant la guerre pour la Canadian Airways à titre de contremaître du département de soudure de l’usine du Cap-de-la-Madeleine fabriquant les avions Cornell. Tous les trois se retrouvèrent à la Hollinger Ungava Transport (H.U.T.), compagnie établie pour organiser entre 1948 et 1954 le transport aérien de milliers de tonnes de marchandises destinées à la construction du chemin de fer entre Sept-Îles et Knob Lake (Schefferville). Adrien fut nommé assistant ingénieur en chef. Gaby occupa un poste de mécanicien d’aéronef à la flotte des avions de brousse. Paul fut engagé à titre de spécialiste en soudure aéronautique (il décrocha plus tard sa licence d’entretien d’aéronef).

En 1954 Adrien s’en alla aux Ailes du Nord à titre d’ingénieur en chef. Avec Gaby, il instaura un système d’entretien issu de l’expérience acquise à la H.U.T. Héros de la guerre au sein du Royal 22e Régiment, Valmont opérait quant à lui le restaurant Cessna à l’aéroport de Sept-Îles et possédait la compagnie Airline Food Ltée, fournisseur alimentaire des avions de T.C.A. (Il sera aussi maire de Sept-Îles de 1964 à 1967). En 1958, les quatre frères s’associèrent pour acquérir un avion accidenté de type Stinson 108-3 gisant dans le lac Rapide au nord de Sept-Îles. Ce premier pas les conduisit à la création de la Sept-Îles Air Service. Valmont prit le poste de directeur administratif, Adrien celui de directeur des opérations, et Gaby directeur de l’entretien des aéronefs. En 1959, Paul vendit ses parts à ses frères, remplaçant bientôt Adrien aux Ailes du Nord.

Spécialisée dans le vol de brousse, Sept-Îles Air Service offrait également des vols nolisés vers Twin Falls, Mont-Joli, Matane, Sainte-Anne-des-Monts et Gaspé. Reconnue pour l’entretien impeccable de ses avions, la compagnie comptait sur une flotte d’une dizaine d’avions, de type Lockheed 12A, Norseman, Beaver et six Cessna 180. En 1964, suite à une rencontre avec le Premier ministre terre-neuvien Joe Smallwood, l’entreprise fut rebaptisée Quebec Labrador Airways. L’année suivante, son succès incita Aircraft Industries (via sa filiale Wheeler Airlines) à faire une offre d’achat. Les Blanchette continuèrent néanmoins à être associés à l’aviation en demeurant longtemps représentants des produits pétroliers Shell aux aéroports de Sept-Îles, Québec, Mont-Joli, Baie Comeau, Wabush, et pour l’ensemble de Labrador City.

La passion de l’aviation ne les quitta jamais. Paul termina sa longue carrière à l’entretien des aéronefs chez Québecair. Gaby travaillait toujours dans le domaine de l’aviation au moment de son décès en 1996. Adrien ne prit sa retraite définitive qu’en 2004, à l’âge de 79 ans, alors qu’il était inspecteur délégué aux réparations majeures chez Aviation B.L. de Saint-Mathias-sur-Richelieu.